agressif


agressif

agressif, ive [ agresif, iv ] adj.
• v. 1793; du rad. lat. de agression
1Qui a un caractère d'agression, qui marque la volonté d'attaquer, de critiquer sans ménagement. menaçant, violent. Il a prononcé un discours agressif. Un ton particulièrement agressif.
Qui provoque, agresse la sensibilité. Couleur agressive. criard. « d'une coquetterie agressive » (Maupassant). provocant.
2Qui a tendance à attaquer, à rechercher la lutte. batailleur, belliqueux, combatif, hargneux, querelleur; fam. bagarreur, teigneux. « une Allemagne [...] agressive » (Siegfried). Par ext. Un vendeur agressif.
Psychol. Propre à l'instinct d'agression, qui manifeste l'agressivité. Impulsions agressives. Tempérament agressif.
⊗ CONTR. Doux, inoffensif.

agressif, agressive adjectif Qui est naturellement porté à attaquer ; provocateur : Un interlocuteur agressif. Qui a un caractère d'agression ; belliqueux : Un discours agressif. Qui attire l'attention, choque par sa violence, par son caractère excessif : Porter des toilettes agressives. Se dit d'un vendeur qui montre un dynamisme efficace ; fonceur : Un courtier agressif.agressif, agressive (difficultés) adjectif Anglicisme Agressif = obstiné et persuasif. Calque de l'anglais agressive (= dynamique, efficace) : un vendeur agressif. Recommandation Dans le style soigné, préférer les équivalents convaincant, efficace, persuasif. Remarque Cet emploi tend à se répandre dans la langue commerciale, mais agression et les mots de la même famille gardent en français une valeur nettement négative, évoquant des attitudes de violence, de brutalité. ● agressif, agressive (synonymes) adjectif Qui est naturellement porté à attaquer ; provocateur
Synonymes :
Contraires :
- modéré
- pondéré
Qui attire l'attention, choque par sa violence, par son caractère...
Synonymes :
Contraires :
- effacé

agressif, ive
adj.
d1./d Qui a le caractère d'une agression. Des paroles agressives.
|| Provocant. Elle arbore un maquillage agressif.
d2./d Qui recherche le conflit, l'affrontement, la lutte. Un état belliqueux et agressif.
d3./d PSYCHO Qui traduit l'agressivité.

⇒AGRESSIF, IVE, adj.
A.— Lang. commune
1. [En parlant d'une pers.] Qui est naturellement porté à attaquer, ou à quereller les autres sans y être préalablement soi-même provoqué :
1. Il fit de la place dans les esprits encombrés de sottes idoles littéraires et de sots noms, pour que bientôt s'y pussent loger en pleine lumière les grands et beaux noms légitimes qui allaient venir ou dont quelques-uns même étaient déjà produits, mais confondus encore au hasard et en compagnie trop mêlée. Voilà l'honneur du Boileau primitif, agressif, avant son installation à la cour et quand il n'est encore que le poëte le plus vif de la place Dauphine et du quartier du Palais.
Ch.-A. SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 326.
2. Alors elle raconta une longue histoire, toute l'histoire de sa vie, depuis le jour de son mariage. La première désunion née d'un rien, puis s'accentuant de tout l'écart qui grandissait chaque jour entre deux caractères opposés. Puis étaient venues des querelles, une séparation complète, non apparente, mais effective, puis son mari s'était montré agressif, ombrageux, violent. Maintenant il était jaloux, jaloux de Jacques, et, ce jour-là même, après une scène, il l'avait frappée.
G. DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 1, Étrennes, 1887, p. 1068.
3. Ledieu n'est pas désagréable avec régularité : il a des crises. Pendant ses bonnes périodes, qui durent vingt-quatre ou quarante-huit heures, il n'est que grâce, clarté pure, candeur, abandon. Puis, le ciel se couvre soudain, tout s'obscurcit et Ledieu devient morne, intolérant, agressif. C'est une âme malheureuse, inquiète, comme ces pays que de brusques inondations ravagent chaque année et qui s'efforcent, dans l'intervalle, de se reconstruire, de se restaurer.
G. DUHAMEL, Confession de minuit, 1920, pp. 164-165.
4. ... si la France a encore une chance d'échapper à l'attaque allemande, c'est en se rendant de plus en plus redoutable. Donc, il faut armer à outrance. Donc, il faut se montrer intraitable, agressif... Dès qu'on a compris ça, tout devient clair; toute l'activité de Poincaré, depuis 1912, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur, apparaît d'une parfaite logique!
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 137.
P. ext. [En parlant d'un État] :
5. À mon avis, la politique que vous avez suivie et celle que nous suivons encore est la seule que puisse adopter un pays qui ne veut pas chercher les aventures pour en avoir assez en perspective qu'il n'aura pas voulues. Nous essayons de rendre la Suisse moins agressive, l'Autriche moins envahissante; nous faisons le métier très honorable, très mal récompensé, souvent bien peu fructueux de M. Robert séparant Sganarelle et sa femme.
J.-A. DE GOBINEAU, A. DE TOCQUEVILLE, Correspondance, lettre de J.-A. de G. à A. de T., 1851, pp. 173-174.
2. [En parlant du comportement, de l'attitude d'une pers., d'une collectivité] Qui marque de l'agressivité. Air agressif, attitude agressive, ironie agressive, ton agressif :
6. À l'époque de la vie où chez les autres hommes les aspérités se fondent et les angles s'émoussent, le caractère du vieux gentilhomme était encore devenu plus agressif que par le passé. Depuis quelques mois, il contredisait pour contredire, sans raison, sans justifier ses opinions; il demandait le pourquoi de toute chose, s'inquiétait d'un retard ou d'une commission, se mêlait à tout propos des affaires intérieures, et se faisait rendre compte des moindres minuties du ménage de manière à fatiguer sa femme ou ses gens, en ne leur laissant point leur libre arbitre.
H. DE BALZAC, Le Lys dans la vallée, 1836, p. 194.
7. Il comprenait que le rôle de la Vendée était fini, en présence de la France entière appelée à se prononcer sur sa propre destinée. Cependant M. Levrault n'avait pas encore épuisé la coupe des tribulations. Après une trêve de quelques jours, la marquise, désappointée, avait repris le ton agressif, l'attitude provocante. M. Levrault, qui, loin du danger, n'avait plus aucune raison pour garder ses principes républicains, les proclamait pourtant, les défendait avec acharnement, pour taquiner, pour exaspérer la marquise.
J. SANDEAU, Sacs et parchemins, 1851, p. 59.
8. Déruchette avait le regard indolent, et agressif sans le savoir. Elle ne connaissait peut-être pas le sens du mot amour, et elle rendait volontiers les gens amoureux d'elle.
V. HUGO, Les Travailleurs de la mer, 1866, p. 92.
9. Scholl a été très brillant, très spirituel, mais spirituel avec un genre d'esprit qui, au lieu de faire sortir l'esprit des autres, le fait rentrer absolument en dedans, tant l'esprit de Scholl est brutal et casseur et agressif, tant il est le développement nerveux d'un petit moi féroce, tyrannique, mal élevé, bordelais.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, janv. 1887, p. 638.
10. La convalescence traîna, dura tout le mois de février. Le temps restait clair et froid, pas un jour ce soleil ne cessa de chauffer la salle, de son bain de pâles rayons. Et il y eut pourtant des rechutes de noires tristesses, des heures où le malade retombait à ses épouvantes; tandis que sa gardienne, désolée, devait aller s'asseoir à l'autre bout de la pièce, pour ne pas l'irriter davantage. De nouveau, il désespérait de la guérison. Il devenait amer, d'une ironie agressive.
É. ZOLA, Le Docteur Pascal, 1893, p. 144.
11. Madame ne tarda pas à reprendre possession d'elle-même... sa nature combattive, agressive, se réveilla soudain en toute sa violence.
O. MIRBEAU, Le Journal d'une femme de chambre, 1900, p. 367.
12. Il écoutait et lisait à tort et à travers, embrouillait tout dans sa lourde cervelle, et faisait arrogamment la leçon aux autres; il écrivait dans un style prétentieux, bariolé de calembours, et lardé de pédantismes agressifs; il avait une mentalité de pion de collège. Parfois, de loin en loin, il s'était attiré de cruelles ripostes : dans ces cas-là, il faisait le mort, et se gardait bien de répondre.
R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, pp. 677-678.
13. M. Seurel était descendu du petit bureau à deux marches où il était en train de nous faire la dictée, et Meaulnes marchait vers lui d'un air agressif. Je me rappelle combien je le trouvai beau, à cet instant, le grand compagnon, malgré son air épuisé et ses yeux rougis par les nuits passées au dehors, sans doute.
ALAIN-FOURNIER, Le Grand Meaulnes, 1913, p. 38.
14. ... pour me donner le change, peut-être cherchait-il seulement, par sa nouvelle attitude, à exprimer la distraction et le détachement, mais c'était avec une exagération si agressive que son but semblait, au moins autant que de dissiper les soupçons que j'avais dû avoir, de venger une humiliation qu'à mon insu je lui eusse infligée, de me donner l'idée non pas tant qu'il ne m'avait pas vu, que celle que j'étais un objet de trop petite importance pour attirer son attention.
M. PROUST, À la recherche du temps perdu, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 752.
15. On sait bien du reste qu'ils ne se contentent pas de dogmatiser. Leur intellectualisme est toujours querelleur; empruntée ou de bon aloi, leur science, toujours agressive et riche en injures. Le premier manifeste du parti, le livre que, sous une forme ou sous une autre, ils vont recommencer, aggraver indéfiniment, la fréquente communion, tient du libelle. Ils écrivent, ils pensent, ils vivent contre quelqu'un. Ils ont une théologie de guerre civile.
H. BREMOND, Hist. littéraire du sentiment religieux en France, t. 4, 1920, p. 307.
16. Bien qu'il s'y exprime sur un ton agressif, opposant et dur, son fanatisme scientifique joue sur un fond d'illusions subjectives dont l'ardeur confuse masque mal la misère logique. Le naturalisme rationaliste, où ce jeune philosophe surexcité et tendu fonde ses négations pour prophétiser le règne de la science et du progrès humain, n'a point la rigueur sommaire et franche de l'idéologie du dix-huitième siècle à laquelle il l'emprunte.
H. MASSIS, Jugements, t. 1, 1923, pp. 55-56.
17. M. Timothy avait de bonnes intentions; cela le rendait insupportable. Il aimait les lettres avec l'irritante maladresse des illettrés. Il affectait un respect mondain pour la religion, une tolérance agressive pour les idées nouvelles, une philosophie pompeuse. Il aimait à se dire libéral dans ses opinions politiques et religieuses, mais tenait à ne point choquer les gens de son monde.
A. MAUROIS, Ariel ou la Vie de Shelley, 1923, p. 13.
18. Cette sincérité lui fera paraître incomplets les moyens d'expression qu'on lui aura enseignés. Il sera poussé à les compléter, à les transformer (quelquefois sans s'en douter), pour mieux obéir à son émotion personnelle. Plus fort que son souci conformiste sera son désir d'exprimer la nouveauté de sa vision des choses. Il en est du peintre et du sculpteur comme de l'acteur : ce dernier ne devient émouvant que lorsqu'il s'identifie au personnage qu'il incarne. À vision originale, langage particulier, surprenant, même agressif. Durant qu'il peint, l'artiste sincère cesse d'être le bon élève pour devenir l'inventeur de moyens neufs.
A. LHOTE, Peinture d'abord, 1942, p. 10.
19. Si Lucrèce raille la peur des châtiments de l'autre monde, ce n'est point, comme Épicure, dans le mouvement d'une révolte défensive, mais par un raisonnement agressif :pourquoi le mal serait-il châtié, puisque nous voyons assez, dès maintenant, que le bien n'est pas récompensé?
A. CAMUS, L'Homme révolté, 1951, p. 49.
20. Je me suis approchée de Paule; la guerre n'a pas abattu son élégance agressive; elle portait une longue jupe de soie aux reflets violets, et à ses oreilles des grappes d'améthystes.
S. DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 31.
Spécialement
a) Dans le domaine pol. et/ou milit. (supra 1) :
21. Quoique la majorité de l'Assemblée Nationale fût catholique, le gouvernement refusait d'intervenir en Italie pour le pouvoir temporel du pape. Rien pourtant n'empêcha Bismarck de prendre une attitude agressive et de multiplier les incidents. Au mois de mai 1875, alléguant que notre réorganisation militaire était dirigée contre l'Allemagne, il annonça son dessein « d'en finir avec la France ». Cette fois, la Russie d'abord, l'Angleterre ensuite firent savoir à Berlin qu'elles ne permettraient pas une agression.
J. BAINVILLE, Histoire de France, t. 2, 1924, p. 234.
22. Dans mon esprit, il ne pouvait être question d'entamer une action générale qui nous eût coûté beaucoup de pertes et aurait épuisé toutes nos munitions. Mon intention était, tout en observant une attitude agressive qui tiendrait l'ennemi sous la menace constante d'une attaque générale et l'empêcherait de prélever des forces au profit de son aile droite, d'accentuer au moyen d'unités que je retirerais de mes armées du centre et de droite, une puissante action de ma gauche contre la droite allemande.
J. JOFFRE, Mémoires, t. 1, 1931, p. 428.
b) PSYCHOL. Qui présente les caractères de l'agressivité (cf. agressivité B) :
23. La figure limite de l'illusion pharisienne nous est fournie par le paranoïaque, qui se justifie de céder à ses pulsions agressives en se donnant un monde où l'assailli est décrété coupable et l'assaillant victime.
E. MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 708.
24. L'écart entre le cours effectif de l'histoire et les schémas théoriques de la psychologie sensualiste doit être comblé, déjà sur le plan de la psychologie, par la considération d'une racine agressive de la vie. Le goût pour le terrible, avec son mépris latent pour le plaisir et pour le facile, son accueil inquiétant pour la souffrance, semble bien être une des toutes premières composantes du vouloir-vivre.
P. RICŒUR, Philosophie de la volonté, 1949, p. 114.
25. Sans doute un certain non-conformisme agressif, une arrogance et une susceptibilité ombrageuse, une certaine surestimation de soi faite de complaisance et d'angoisse apparaîtront-elles plus tard dérisoires au jeune homme qui sort de l'adolescence. Mais ce sens de la singularité, de la solitude, ce goût de la pureté et de l'absolu, ce pouvoir d'étonnement et d'émerveillement, cette énergie même et cette avidité que l'on accorde d'ordinaire à la jeunesse, ne sont-ils pas des biens humains que l'adulte réalisateur, pratique, un peu blasé, a laissés flétrir? Oui, la maturité est à certains égards une flétrissure; ...
P. RICŒUR, Philosophie de la volonté, 1949 p. 404.
26. Au contraire des adolescentes, les jeunes enfants anorexiques se montrent violemment agressifs envers autrui. Ils souffrent de se sentir à la fois hostiles à l'égard d'autrui et dénués de protection personnelle. Mais ici les psychanalystes ne font qu'un pas et établissent entre les deux symptômes qui coexistent chez le malade un lien de réciprocité significative : ils les interprètent comme deux variantes d'un même comportement agressif originaire, qui se différencie non par sa nature, mais uniquement par son objet. L'agressivité n'est plus un phénomène objectif caractérisé, mais une composante nécessaire de l'instinct quel qu'il soit; et même il doit être traité comme un instinct séparé.
J. VUILLEMIN, Essai sur la signification de la mort, 1949, pp. 15-16.
27. Le vrai est que les sociétés industrielles de ce temps mobilisent, comme peut-être ne l'avait pu faire aucune de leurs devancières, les ressources complexes de l'être humain : la tendance à la jouissance et à l'accroissement, les tendances agressives, mais aussi le désir de donner, de se donner, de participer à une œuvre collective et, dans les cas extrêmes, la passion de recréer le monde extérieur et l'homme.
F. PERROUX, L'Économie du XXe siècle, 1964, pp. 594-595.
B.— P. ext. [En parlant (d'objets) de couleur ou d'odeur] Qui offense le bon goût parce que provocant :
28. À quelques centaines de mètres, une barque blanche, incroyablement lumineuse, glissait sur l'indigo de la mer. La coque, au-dessous de la ligne de flottaison, était peinte en vert, d'un vert agressif de jeune pousse; et les coups de rames projetaient l'embarcation en avant par une suite de rapides secousses, qui soulevaient la proue hors de l'eau, et découvraient à chaque bond l'éclat mouillé de la coque verte, subit comme une étincelle.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, Le Cahier gris, 1922, p. 645.
29. Quelques minutes plus tard, Laurent et Justin descendaient bras dessus, bras dessous, le long faubourg Saint-Antoine. De toutes les portes cochères s'exhalait une agressive odeur de térébenthine et de vernis.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, La Nuit de la Saint-Jean, 1935, p. 76.
30. Il l'éloigna de lui, la regarda, examina avec surprise et même un certain mécontentement qu'il dissimulait mal, l'accoutrement de sa fille. Un immense tablier d'un jaune ardent, à fleurs rouges, des pantoufles bleues à pompons rouges, un ruban grenat dans les cheveux, tout un ensemble agressif, bizarre, — et qui reflétait bien la personnalité fantasque d'Antoinette.
M. VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 77.
31. Mlle Hacquebaut, qui d'ordinaire se contentait d'un peu de poudre et d'une pointe de rouge, aujourd'hui s'était fait une beauté, mais dans un style saint-léonardesque : rouge agressif, paquets de poudre rachel de place en place.
H. DE MONTHERLANT, Pitié pour les femmes, 1936, p. 1139.
Prononc. :[] ou [-e-], fém. [-i:v]. PASSY 1914, Harrap's 1963, Pt ROB. transcrivent la 2e syllabe avec [] ouvert; d'apr. WARN. 1968, la prononc. en [] ouvert relève du lang. soutenu, la prononc. en [e] fermé, du lang. cour. — Rem. D'apr. LITTRÉ et DG, on peut rencontrer une prononc. avec s double. Enq. :[].
Étymol. ET HIST. — Av. 1793 « qui a le caractère de l'agression » (Barnave d'apr. QUEM. t. 1 1959); 1795 « id. » (SNETLAGE, Nouv. dict. fr. cité par Behrens ds Z. fr. Spr. Lit. t. 23 p. 10 : le plan agressif de l'ennemie a échoué).
Dér. de agresser; suff. -if.
STAT. — Fréq. abs. litt. :420. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 59, b) 317; XXe s. : a) 572, b) 1 220.
BBG. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BAR 1960. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — GRAND. 1962. — LAFON 1963. — Mots dans le vent. Vie Lang. 1969, n° 213, p. 690. — PAMART (P.). Infiltrations ou invasions. Vie Lang. 1969, n° 207, p. 318. — PIÉRON 1963.

agressif, ive [agʀesif, iv] adj.
ÉTYM. Av. 1793, milit. : le plan agressif de l'ennemi; sens mod. déb. XIXe (1836, Balzac); du rad. lat. de agression.
1 Qui tient de l'agression, qui a le caractère d'une agression, qui marque la volonté d'attaquer sans ménagement. Menaçant, violent. || Il répondit d'un air agressif. || Des paroles agressives. || Il a prononcé un discours agressif.
1 Déruchette avait le regard indolent, et agressif sans le savoir. Elle ne connaissait peut-être pas le sens du mot amour, et elle rendait volontiers les gens amoureux d'elle.
Hugo, les Travailleurs de la mer, 1, II, I, p. 59 (1866).
1.1 Ces soucis de père de famille commençaient à lui singulièrement déplaire. Et tout à l'heure, rencontre de Théo, d'Alberte et de Mme Pigeonnier; peut-être même de Catherine. Agressif, il préféra se retourner contre Pierre.
R. Queneau, le Chiendent, p. 193.
Provocant, provocateur; qui est destiné à, ou de nature à produire un effet d'agression sur qqn (soit d'hostilité, soit de séduction).
2 Elle était coquette, cependant, d'une coquetterie agressive et prudente qui ne s'avançait jamais trop loin.
Maupassant, Fort comme la mort, I, I, p. 26.
3 Tout génie, si l'on veut, délire (…) Celui de beaucoup d'artistes allemands contemporains est agressif; il a un caractère d'antagonisme destructeur.
R. Rolland, Musiciens d'aujourd'hui, p. 140.
4 La guerre n'a pas abattu son élégance agressive (de Paule); elle portait une longue jupe de soie aux reflets violets, et à ses oreilles des grappes d'améthystes.
S. de Beauvoir, les Mandarins, p. 31.
2 (Personnes). Qui a tendance à attaquer, à rechercher la lutte. Batailleur, belliqueux, combatif. || Il s'est montré agressif sans motif.
5 (Elle) criait sa foi, dans les salons orthodoxes avec un courage agressif.
A. Maurois, le Cercle de famille, III, 11.
6 Jean Barois devenu un militant de l'anticléricalisme, prêche une libre pensée agressive.
A. Maurois, Études littéraires, t. II, Martin du Gard, p. 174.
7 Puis les choses s'animèrent, les joueurs devinrent vraiment agressifs, le moment des politesses était passé. Alors, Martial et Félix perdirent peu à peu toute réserve.
Jean-Louis Curtis, le Roseau pensant, p. 17
8 (…) il y a au centre du continent une Allemagne, tantôt envahissante et tantôt envahie, à la fois plastique et agressive, sans laquelle bien évidemment aucune construction politique continentale durable n'est possible.
André Siegfried, l'Âme des peuples, V, 1.
3 (Choses concrètes). Qui agresse, provoque. || Une couleur agressive. Vif, violent. || Un rouge à lèvres agressif. Provoquant.
9 (…) une moustache retroussée au fer, agressive (…)
Martin du Gard, les Thibault, IV, 6, p. 154
10 Les cheveux étaient coupés court, le cou robuste bien que léger, la poitrine agressive.
A. Maurois, Terre promise, XLIII, 296.
4 (Angl. agressive « dynamique, actif et efficace »). Anglic. || Un vendeur, un démarcheur agressif. || Il n'est pas assez aggressif pour réussir. Accrocheur, combatif.
5 (XXe; 1946, in T. L. F.). Psychol., psychan. Qui se rapporte à l'instinct d'agression. || Pulsions agressives et pulsions sexuelles.
11 Dans sa théorie des instincts, Freud admet deux forces instinctives fondamentales : l'une de vie, l'autre de mort; l'instinct sexuel représente le premier; les impulsions agressives par leurs tendances destructrices représentent le second. Ces deux instincts en se combinant ou se contrariant produisent tous les phénomènes de la vie.
A. Porot, Manuel alphabétique de psychiatrie, art. Agression, agressivité.
N. m. || Un agressif (plus rarement, une agressive) : une personne dont la conduite est déterminée par des pulsions agressives.
CONTR. Apaisant, bienveillant, doux, humble, inoffensif, modéré, modeste, paisible.
DÉR. Agressivement, agressivité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • agressif — agressif, ive (a grè sif, si v ; d autres prononcent les deux s) adj. Qui tient de l agression. Un discours agressif. Des paroles agressives.    Mot nouveau reçu et méritant de l être. ÉTYMOLOGIE    Voy. agresseur …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • agressif — adj. agrèssifo, a / va, e (Albanais.001b / 001a, Villards Thônes) ; môvé, za, e (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • AGRESSIF, IVE — adj. Qui tient de l’agression, qui a le caractère de l’agression. Un discours agressif. Des paroles agressives. Des manières agressives …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Passif-agressif — Comportement passif agressif L expression passif agressif peut s appliquer à une attitude en particulier ou une personnalité en général. Elle désigne un comportement passif d obstructionnisme ou de résistance ou d évitement dans les relations… …   Wikipédia en Français

  • Passif agressif — Comportement passif agressif L expression passif agressif peut s appliquer à une attitude en particulier ou une personnalité en général. Elle désigne un comportement passif d obstructionnisme ou de résistance ou d évitement dans les relations… …   Wikipédia en Français

  • Comportement passif-agressif — Classification et ressources externes CIM 10 F60.8 CIM 9 301.84 L expression passif agressif peut s appliquer à une attitude en particulier ou une personnalité en général. Elle dé …   Wikipédia en Français

  • Roller agressif — Le roller agressif est une discipline sportive qui se pratique à l aide de patins à roulettes (rollers) spéciaux. Il peut se pratiquer dans la rue, ou sur des équipements sportifs adaptés, les skateparks, conçus pour les rollers. Dans la plupart… …   Wikipédia en Français

  • Regard agressif — Agressivité L agressivité est une modalité du comportement des êtres vivants et particulièrement de l être humain, qui se reconnait à des actions où la violence est dominante. L agressivité peut s exprimer à l égard des congénères… …   Wikipédia en Français

  • Vin agressif —    Le vin agressif se dit d un vin ayant des défauts tant au niveau de la teneur en alcool, que de l acidité ou bien des tanins …   L'Abécédaire du Vin

  • Homme agressif — Agression L agression peut aussi être verbale comme ici lors d un entraînement militaire En psychologie, selon une définition récente et relativement consensuelle, le terme d agression recouvre toute forme de comportement ayant pour but d… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.